La semaine dernière, dans l’actualité du ransomware : semaine du 28 juin

Professionnels de l’informatique

Actualité du ransomware

Vous êtes une PME et vous utilisez des lecteurs de stockage dans le cloud hébergés localement d’une marque bien connue ? Déconnectez-les sans attendre du réseau ! Des hackers ont tiré parti d’une vulnérabilité pour supprimer le contenu de ces lecteurs à distance. Ils tentent désormais de monétiser cette stratégie avec un ransomware.

Cette entreprise n’est pas la seule à être empêtrée dans des problèmes de sécurité. Un autre fabricant de disques durs a été victime de Ragnar Locker. Les auteurs de l’attaque ont ainsi divulgué plus de 700 Go de données volées sur le darknet.

Vous souhaitez en savoir plus sur les bases des ransomwares et gagner un crédit CPE ? Suivez notre cours gratuit !

« En seulement une heure, je vous enseignerai les bases des ransomwares et ce que vous pouvez faire pour vous en protéger et vous préparer à leurs attaques. »

La semaine dernière, nous avions évoqué l’arrestation des auteurs potentiels du ransomware Clop. Il s’avère que la plateforme de cryptomonnaie Binance a joué un rôle clé dans leur identification. Cette arrestation a été un coup dur pour le groupe mais n’a pas signé son arrêt de mort pour autant. Après une brève pause, il a en effet divulgué de nouvelles données confidentielles.

Toujours dans l’actualité, il semblerait qu’une énième municipalité américaine ait été victime d’une attaque par ransomware. Cette fois-ci, c’est le groupe Conti qui en serait l’auteur. 18 000 fichiers, principalement des procès-verbaux de police, ont ainsi été divulgués.

Une nouvelle coalition de cybersécurité nommée #RansomAware est née. Son objectif ? Encourager les organisations à signaler les attaques de ransomware le plus tôt possible.

Le monde de la santé a encore une fois été pris pour cible : une entreprise médicale brésilienne a été frappée par le malware Sodinokibi, plus connu sous le nom de REvil.

Recherches sur les malwares

Tous les ransomwares populaires finissent par être copiés. Cette fois, c’est APIS qui en fait les frais. Il a été copié par ce que l’on qualifierait plutôt de wiper.

Une nouvelle variante du ransomware Rapid se propage avec l’extension .snoopdog. En parallèle, Dharma a opté pour .ZEUS ou .nmc et STOP utilise .ddsg. Enfin, un nouveau ransomware a fait son apparition, Spyro.

Outils GitHub

Raccine est un outil open source qui se veut être un vaccin contre les ransomwares en partant du principe que ces derniers suppriment souvent des clichés instantanés à l’aide de vssadmin. Le programme est ainsi capable d’intercepter cette demande et d’interrompre le processus d’appel. Malheureusement, il empêche aussi les processus légitimes d’utiliser cette commande, mais il reste néanmoins intéressant pour ajouter un niveau de protection supplémentaire à votre système.

NekRos est un générateur de ransomwares pour Windows qui commence à accuser son âge. Utilisez-le à vos risques et périls, mais il peut être utile pour tester vos propres défenses.

Conférences de sécurité à venir

The Cyber Strategy Retreat 2021 (14 et 15 juillet)

The Cyber Strategy Retreat vise à faciliter la collaboration entre les responsables des services métier, technologie et gestion du risque. Son objectif est d’aller plus loin que les programmes de conformité et de gérer le mieux possible les risques de cybersécurité comme les ransomwares.

International Conference on Cyber Security 2021 (19 au 22 juillet)

L’International Conference on Cyber Security (ICCS) est animée par le FBI et l’université Fordham. Elle réunit les agences gouvernementales, le secteur privé et le monde académique pour échanger autour des cybermenaces du moment, et notamment les ransomwares.

Black Hat USA 2021 (31 juillet – 5 août)

Black Hat est l’une des plus grandes conférences annuelles sur la sécurité. Équivalent de Defcon pour les entreprises, elle offre une opportunité exceptionnelle d’échanger avec des professionnels de sécurité comme l’équipe de Varonis. N’oubliez pas de passer par notre stand !

 

Avatar

Michael Raymond

Michael Raymond est chercheur en sécurité et producteur vidéo pour les chaînes YouTube Null Byte et SecurityFWD.

 

Votre cybersécurité est-elle au cœur de votre infrastructure ?

Bénéficiez d'une évaluation personnalisée des risques auxquels sont exposées vos données, effectuée par des ingénieurs passionnés par la sécurité des données.